Dossier mobilité Logistique > 29 Mars 2019
La Poste

Interview de Frédéric Delaval, directeur Geopost

« Le Groupe La Poste s’appuie sur sa otte de plus de 37 000 véhicules à faibles émissions, l’une des premières au monde. Pionnière dans l’intégration des véhicules électriques au sein de sa otte, elle continue à innover et teste de nouveaux mode de transports pour réduire ses émissions. »
liner-box

Vous avez récemment rejoint le CDKL ; quelle est l’implication du Groupe La Poste en matière de transport durable de marchandises ?

L’accélération du numérique et l’essor de l’e- commerce stimulent la croissance de l’activité de distribution des colis et l’émergence de nouveaux concurrents. Les ux de marchandises entrent, sortent et circulent dans la ville, tous les jours, 24 heures sur 24, générant pollution et congestion. Le Groupe La Poste a pris la pleine mesure de ces mutations et a mobilisé collaborateurs et partenaires pour évoluer vers une dynamique urbaine durable de nos activités et notamment mettre en place une distribution plus vertueuse des colis en ville.

La première solution consiste à recourir à des ottes de véhicules moins polluants pour le « dernier kilomètre ». Dans ce domaine, Le Groupe s’appuie sur sa otte de plus de 37 000 véhicules à faibles émissions, l’une des premières au monde. Pionnière dans l’intégration des véhiculesélectriquesauseindesa otte,ellecontinueàinnoveretteste de nouveaux mode de transports pour réduire ses émissions : véhicules GNV, poids lourds à doubles caisses mobiles, charriots suiveurs pour les facteurs piétons, vélos-cargos.

Le deuxième axe réside dans la création de plates-formes de logistique urbaine. L’objectif : optimiser les ux de livraisons vers le centre-ville. Partagée par plusieurs opérateurs, la concentration des marchandises en un seul lieu permet de réduire le nombre de véhicules en circulation et les émissions polluantes.

Le Groupe La Poste a identi é la logistique urbaine comme un des projets prioritaires dans le cadre du plan « La Poste 2020, conquérir l’avenir ». En quoi est-ce un axe straté- gique pour vous ?

Toutd’abord, face à la mutation de ses marché, notamment la décroissance des volumes du courrier, Le Groupe cherche des leviers de diversi cation et de croissance. Ensuite, il est indispensable pour le Groupe d’anticiper les évolutions de règlementation de circulation mises en place par les collectivités pour limiter l’accès au centre-ville.

Nous avons la conviction qu’en s’appuyant sur notre expertise delivraison,nous pouvons diversifer nos activités et devenir un opérateur global de la mobilité de marchandises : passer de la livraison du 3g au 30kg à la livraison du 3g au 30 tonnes. Le Groupe prend part aux sociétés Urby, d’ores et déjà implantées à Grenoble, Toulouse, Lyon, Montpellier, Clermont-Ferrand, Saint Etienne et Bordeaux. Urby permet aux transporteurs de déposer leurs marchandises à l’entrée de la ville en un point unique, assure la livraison en centre–ville en limitant l’impact sur l’environnement et propose des services de proximité aux commerçants. En partenariat avec les collectivités, ce modèle a l’ambition d’être déployé dans les 22 métropoles à horizon 2020.